Définition et histoire du teddy

Dandies, dandinettes. Vous le savez, le teddy a le vent en poupe depuis deux ans. Il y avait longtemps que je voulais vous en parler. J’ai justement participé à une émission qui sera diffusée en décembre sur Canal + web en qualité d’expert mode, afin de parler du teddy. Cela m’a donné l’impulsion qu’il me fallait afin de me pencher plus sérieusement sur le sujet. . Voici une rétrospective de l’histoire du teddy :

Teddy ?

Le teddy est né dans les années 30 aux Etats-Unis. Il succède au « letter sweater« , ou « baseball jacket« . Son prédécesseur existe déjà à la fin du XIXème siècle. C’est un pull ou un cardigan de laine cousu de lettres ou de chiffres.

Un teddy est un blouson lycéen ou universitaire américain dont le corps est composé de laine bouillie, les manches de cuir, et dont la poitrine gauche est frappée d’un écusson. Le corps présente la couleur principale de l’établissement, tandis que les manches revêtent la couleur secondaire. Les poches côtés sont passepoilées et également habillées de la couleur secondaire.

Un teddy s’appelle pour nos amis américains une « varsity jacket », ou un « letterman« . Il tient ce dernier nom de l’écusson représentant les initiales de l’école de son détenteur. Dans cette ou ces lettres peuvent se trouver le nom de l’élève, et/ou la discipline de distinction, ainsi que l’année de délivrance.

Un teddy est originellement une récompense attribuée par le proviseur à un élève méritant. Il n’est pas naturellement réservé aux sportifs à sa naissance dans les années 30 aux Etats-Unis. Des performances scolaires exigeantes justifient son port. Un élève qui aurait excellé en mathématiques peut alors s’en voir récompensé par un teddy.

Les manches et cols sont assorties de bords côtes ; le nombre de ligne sur une manche peut représenter le nombre de distinctions, et une étoile le rôle de capitaine.

Evolution du teddy

Jusque dans les années 60, le teddy garde la même signification : c’est le blouson des bons élèves, des premiers de la classe. C’est l’un des éléments vestimentaires incontournables du garçon preppy de l’époque. Celui-ci s’habillerait par exemple de souliers à bout rond, d’un pantalon chino ou toile, d’une chemise blanche, d’une cravate club et d’un teddy.

Le teddy va ensuite revêtir la signification que l’on connaît aujourd’hui : c’est l’apanage des sportifs de l’école. Seuls les membres des équipes athlétiques de l’établissement arborent désormais le teddy. Il devient le signe de reconnaissance d’un groupe bien précis.

Ces derniers temps le teddy est à la mode, et le restera sûrement longtemps. Il est chargé de sens, mais ceux-ci se sont multipliés avec les coupes et les marques se l’étant appropriées. Il est disponible dans des coupes et des styles divers. Il y a toujours la coupe sportive, l’authentique coupe américaine destinée aux sportifs, qui marque les épaules et se porte ample. Il y a désormais la coupe près du corps, installé sur le vieux continent par des marques comme American College tout d’abord, et d’autres très variées comme The Kooples, H&M, 3Suisses, etc.

Les dandinettes ne sont pas en reste. Si à l’origine, le teddy féminin doit comporter une capuche, il est rarement vu sous cette forme. Peu importe. Et vous, le teddy, vous pratiquez ?